FSU Territoire de Belfort
{id_article}

RGPP et suppressions de postes pour 2009

mardi 30 septembre 2008 par FSU 90

PARIS, 26 septembre 2008 (AFP) -

Le projet de loi de finances 2009 prévoit 13.500 suppressions nettes de postes dans l’enseignement scolaire public et privé, dont 6.000 suppressions de postes d’enseignants dans le primaire et 7.500 dans le secondaire, selon la répartition détaillée vendredi par le ministère.

Ces postes budgétaires ne correspondent cependant pas tous à des postes d’enseignants devant élèves, car la priorité du ministère est d’employer le plus efficacement possible" les enseignants, notamment en améliorant la gestion des remplacements et par le retour devant élèves des professeurs "mis à disposition" (par exemple dans des associations).

Dans le secondaire, 6.500 suppressions de postes d’enseignants concernent le public et 1.000 le privé.

Concernant les postes administratifs, 500 vont être supprimés dans l’administration centrale de l’Education nationale mais 500 créations sont prévues pour le personnel des futurs établissements publics de l’enseignement primaire (EPEP) qui regrouperont et géreront chacun plusieurs écoles primaires.

Ces EPEP font l’objet d’une proposition de loi, déposée jeudi par trois députés UMP, qui pourrait examinée à partir de janvier au Parlement.

Pour les enseignants, l’évolution de leurs effectifs s’explique en sept points, détaillés lors d’un point de presse par le directeur de cabinet du ministre de l’Education Xavier Darcos.

- Création de 500 postes en primaire pour l’ouverture de 500 classes, compte tendu de la hausse prévisionnelle de 16.000 écoliers à la rentrée 2009.

- Réaffectation au sein du primaire de 3.000 maîtres spécialisés dans la difficulté scolaire (dits maîtres "E" et "G"). Alors qu’ils faisaient de l’aide individuelle ou en petits groupes, ils se verront affecter une classe.

- Enseignants "mis à disposition" : 1.500 vont être remis devant élèves (500 en primaire, 1.000 en secondaire).

- Amélioration de la gestion des remplacements : 3.350 postes supprimés (3.000 dans le secondaire public et 350 dans le privé).

- Compte tenu de la baisse prévue de 22.000 élèves en collèges et lycées à la rentrée 2009, 2.300 postes supprimés (2.000 dans le public, 300 dans le privé).

- Dans les lycées difficiles, 600 postes créés (500 public, 100 privé).

- Suppression de 4.450 postes d’enseignants stagiaires, dont 3.000 en primaire, 1.000 dans le secondaire public et 450 dans le privé.

L’Education nationale emploie plus d’un million d’agents publics soit près de la moitié des agents de l’Etat.










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives